SOLUTION

Vols à la fabrique de cerveaux

Voilà, vous avez collecté tous les indices, réuni toutes les preuves. Et maintenant le faisceau de présomptions vous amène à penser que le coupable n’est autre que :

Hector, le fondateur prodigue. 

Il n’est jamais parti en voyage au pôle nord. Il est resté constamment dans les locaux de la Fabrik Brain, terré comme un rat dans le grenier, ne sortant qu’une fois les locaux vides.

Les preuves ?

  • La disparition des objets fétiches des employés. 
  • Il a même fait accusé Virginie et sa cleptomanie pour avoir un plus le champ libre. 
  • La disparition ou plutôt la dissimulation du prototype de casque 4D c’est lui (je suis sûre qu’on le retrouvera dans le grenier) 
  • Les miettes, le bruit et le bazar qu’il ne peut s’empêcher de faire régner comme un fantôme. 

Hector le patron prodigue

lannyboy89 / Pixabay/ Hector, le patron prodigue

Et ses motivations alors ?

Hector n’est pas un philanthrope. Il aime qu’on l’admire, qu’on l’aime. Il revient en sauveur et fait passer Yvan au mieux pour un raté, au pire pour celui qui aura fait couler la boîte. 

Le syndrome du sauveur : pour passer pour un héros, rien de mieux que de commettre le crime soi-même avant de le résoudre. Vous pouvez tweetez-ça ! 

Mais qui est GI Joe ?

Gi Joe

41330 / Pixabay/ Go, GI Joe ! Go !

Alors là c’était facile. Les initiales de monsieur Irand sont G. I. : Gérard Irand. C’est lui le gamer avec qui Super Cerise joue à Heroes of the storm. 

À bientôt pour la prochaine enquête,

Magic Antoinette. 

s