ENQUÊTES

Allez, les Blancs ! Épisode#2

Vous pouvez lire la solution de l’épisode #1 ici et suivre chronologiquement les enquêtes d’Antoinette ou commencer ici comme bon vous semble.

Bien sûr, l’épisode #1 laisse quelques questions sans réponses, mais mon plumeau me dit que nous retrouverons bientôt Miss Keptown. Encore bravo à tous ceux qui ont résolu l’énigme et qui ont participé : votre aide et précieuse. Un bravo particulier à Laurie, la première a trouver. elle intégrera un prochain épisode des enquêtes d’Antoinette.

Aujourd’hui Cindy Donovan est à l’honneur : à vos commentaires. Postez la solution et sortez Cindy d’une situation délicate.


Vous calez ? Des indices supplémentaires dans la newsletter

« – Allez, Antoinette ! Ressaisissez-vous. Une autre mission vous attend. »

Pas le temps de se remettre de ses émotions avec M. Anselme.

« Le changement d’air vous fera le plus grand bien. »

À moi distractions exotiques, soleil et doigts de pied en éventail sur la plage !

« Direction Boves, un petit village dans la banlieue amiénoise. Votre mission consiste à aider le comité des fêtes à préparer l’inauguration de sa nouvelle salle de foot. C’est l’événement de la décennie à Boves. Et ils sont un peu débordés. C’est pourquoi ils ont fait appel à la CLEAN.

– Vous avez quand même un large rayon d’action, M. Anselme.

– Oui, Antoinette. Vous verrez du pays avec nous.»

Le temps de nourrir le chat et de préparer mes bagages.

Sur le palier, je croise l’inspecteur Verrene à qui je demande de s’occuper de Catson pendant deux jours.

« Je ne savais pas que les femmes de ménage partaient en déplacement. »

Moi non plus à vrai dire avant d’avoir été embauchée à la CLEAN. Je lui promets son repassage avant la fin de la semaine et de prendre congé.

Ah, le confort de son petit chez soi. Catson me glisse entre les jambes jusqu’à ce que je lui remplisse sa gamelle. Je note sur mon carnet, ces idées qui me turlupinent : une clef à l’abri et Miss Keptown en Suède. Je remets la détente à plutard : je prends le train pour Boves demain matin.

Gare de Boves, gare de Boves, 5 min d’arrêt ! 

Au bout du quai, un bras s’agite. Pendant le trajet jusqu’à la salle des fêtes, Mme Douchin m’explique son empressement après m’avoir accueillie chaleureusement.

« – Chez nous, c’est 4 bises ! »

Je note mentalement tout ce qu’elle me raconte à une vitesse qui déclencherait un radar d’autoroute.

« On s’en sort bien niveau organisation, mais il y a  du boulot. Mais ce qui nous inquiète le plus, c’est que Emmanuel Bourgaud, le joueur de l’Amiens SC ne soit pas encore arrivé. Il a juste 5 heures de retard.

Effervescence à la salle des fêtes.

Une ribambelle de personnalités participe au comité des fêtes : Anna la femme du Boulanger, Bérénice, la fleuriste, Paulette la livreuse de légumes… Elles sont toutes plus excitées qu’au Quatorze Juillet. Ça piaille et ça court dans tous les sens comme des poules sans tête. Je prends le micro posé sur l’estrade et allume l’ampli.

« Un deux, un deux. On arrête ce qu’on est en train de faire et on m’écoute. Je vous suggère un petit briefing. Je prends la direction des opérations. Tout va bien se passer si nous gardons notre calme. Il nous reste 5 heures avant l’inauguration et l’arrivée de la presse soit 300 minutes ou  18 000 secondes. Tout va bien. »

On inaugure toute de suite le tableau d’affichage et les minutes défilent.

Chacun s’attelle à sa tâche dans la discipline : les boissons, les petits fours, le nettoyage de la salle, les essais micro, la décoration s’enchainent et les pulsions cardiaques redescendent sous 3 chiffres.

J’interroge Mme Douchin :

« Comment se fait-il que le comité soit si désorganisé ?

« – Cindy Donovan, la responsable n’est pas venue. D’habitude, elle qui nous supervise.

Le maire s’enquiert de l’avancée des préparatifs

« – Alors qu’est-ce que ça donne cette petite fête en l’honneur d’Emmanuel Bourgaud.

Emmanuel Bourgaud ? Je croyais que vous organisiez l’inauguration de la nouvelle salle de foot.

– Ah oui, euh, bien sûr. Mais j’imagine à la tête des supporters de Glisy, les Joyriders.

– Bah, je ne connais pas. Un groupe de terroristes qui militent pour l’indépendance de la Picardie ?

– Pas du tout, Antoinette ! Les Joyriders soutiennent le club de Sochaux, des dissidents, une plaie dans la région. Leur tactique c’est l’intimidation. La querelle entre Boves et Glisy remonte à bien avant l’avènement des clubs de supporters. À Boves, on soutient l’Amiens AC depuis des générations. »

Je hausse les épaules. Ils devraient s’estimer heureux qu’une vedette du foot leur rende visite. M. le maire me prend par le bras et m’emmène à l’écart.

« Sérieusement Antoinette, vous croyez que 500 invités, la presse et le gratin bovois se déplaceraient pour l’inauguration de la salle de foot de Boves, vous êtes bien naïve. Sans lui, personne ne viendrait. »

Et il s’éloigne pour parler à la cantonade

« Ne vous inquiétez pas. Si M. Bourgaud ne se décide pas, eh bien je le lirais, moi, ce discours et je le couperais ce cordon. Je vais aller m’entraîner, dit-il en chantonnant des vocalises. »

Je décide de m’entretenir avec Paulette, la livreuse de légumes :

« Dites-moi Paulette, qui a appelé Emmanuel Bourgaud ?

– Ah ben, M. le Maire. Qui voulez-vous que ce soit ? C’est une vedette tout de même !

– Bien sûr vous avez essayé de joindre son téléphone portable ?

– Ah ben oui alors, la messagerie depuis ce matin. M. le Maire a appelé son coach. Il lui a répondu qu’il était parti, en retard. À mon avis, il a rejoint sa petite amie en Vendée. »

Je pianote le numéro de la star du ballon rond pour m’assurer moi-même de son indisponibilité :

« Vous êtes bien sur le portable d’Emmanuel Bourgaud. Je suis en plein entraînement. Laissez votre message au coup de sifflet avec vos coordonnées et je vous enverrai un autographe. »

Supporters et fans. 

Où est passé Emmanuel Bourgaud ?

Les filles du comité se rassemblent autour de moi :

« Il ne se serait jamais engagé s’il n’avait pas l’intention de venir, me dit Mme Douchin en rougissant.

– Vous êtes bien sûres de vous, mesdames ? »

Elles soulèvent leur tee-shirt en même temps. Une photo du jeune attaquant apparaît sur un maillot blanc.

« Il sait qu’on l’aime ! »

Un monsieur en bleu de travail fait irruption dans la pièce et interrompt mon étonnement.

« Je me permets d’entrer, j’ai remorqué une Audi TT sur la route de Glisy. Elle gisait sur le bas-côté la portière passager grande ouverte. Le moteur était encore chaud, mais les clefs n’étaient plus sur le contact.

– La voiture d’Emmanuel !De quelle couleur est-elle ?

– Blanche, souffle le mécano en se grattant la tête. Il n’est pas très à l’aise

– Non, non, il n’y avait personne à côté. Bon, c’est pas tout ça, mais je me marie demain, alors… Les copains m’ont organisé une petite virée, je suis déjà en retard.

Bérénice et Anna m’expliquent que Mickaël, le dépanneur de Glisy doit épouser Jessy, une fille de Boves. Elles aussi ont préparé son enterrement de vie de jeune fille.

Questions. 

Qu’est-il arrivé au joueur vedette de l’Amiens SC ?

Est-ce que la venue du célèbre footballeur serait une tactique du Maire pour promouvoir sa ville ?

  • Est-ce que les Joyriders l’ont enlevé ?
  • L’Audi TT retrouvée sur le bas-côté appartient-elle à Emmanuel ?
  • Si oui, pourquoi l’avoir abandonnée ?
  • Si non, quelle autre star se balade à Boves, un village picard hautement fréquenté ?
  • Serais-je invité à l’enterrement de vie de jeune fille de Jessy ?
  • Est-ce que je mangerais des ficelles picardes ?
  • N’oublions pas Cindy Donovan. Pourquoi n’a-t-elle pas participé à la préparation du comité des fêtes pour l’inauguration de la salle de foot ?

Laissez vos solutions dans les commentaires, mais aussi vos critiques sur l’enquête : trop longue, trop difficile, trop compliquée… N’hésitez pas je glisse vos réponses entre les spoilers et personne d’autre que moi n’y a accès.

Pour avoir des indices et résoudre les enquêtes plus facilement :

À bientôt pour le 3e épisode et Allez, les enquêteurs !

Antoinette, supporter.

25 réponses
  1. Roxane
    Roxane dit :

    Sympa un blog rempli d’enquêtes, c’est moins mon truc mais c’est plutôt cool de se lancer dans quelque chose de différent. Un peu dur à prendre en cours de route par contre. Bonne chance à tous ceux qui jouent le jeu de l’enquête.

    Répondre
    • Antoinette
      Antoinette dit :

      Bonjour Roxane,
      Tu peux suivre chaque épisode indépendamment les 1 des autres ou la série complète comme tu veux. Et pour l’instant nous ne sommes qu’au 2eme épisode.

      Répondre
    • Antoinette
      Antoinette dit :

      Ah ah ! Tu es sur la bonne voie. Bienvenue Comme on est. Ne t’inquiète pas, chaque épisode est indépendant mais ils se suivent également.

      Répondre
  2. Natieak
    Natieak dit :

    C’est tout de même bien étrange que Cindy et Emmanuel soient tous deux absent…Ou alors ils sont tous les deux en train de faire

    Spoiler InsideSelectionnezMontrez

    hahahah !!!

    Répondre
    • Antoinette
      Antoinette dit :

      Merci. Je suis contente que ça te plaise. Les enquêtes seront bientôt dispo en PDF pour pouvoir les résoudre même hors connexion.

      Répondre
  3. Dina
    Dina dit :

    C’est bizarre qu’ils ont disparu les 2. Peut être qu’ils sont des amants et on fui ensemble. J’espère que tu soit invité à l’enterrement de jeune de Jenny, rien qu’une petite fête pour te mettre sur le bon chemin de l’enquête.

    Répondre
    • Antoinette
      Antoinette dit :

      La chaleur torride vous inspire mesdames. La réponse est ailleurs. Oh oui !J’espère être invitée et manger des ficelles picardes, j’adore ça !

      Répondre
  4. coryne
    coryne dit :

    Quoi ? Comment ? Emmanuel aurait une liaison avec Cindy ?! Fichtre !!! Et les journalistes qui vont arriver… Bonjour la Une et les gros titres !
    Je souffle sur une mèche rebelle et je réfléchis…

    Répondre
    • Antoinette
      Antoinette dit :

      Oulala je crois que c’est le mari de Cindy qui va pas être content. Je tiens juste à rappeler que tout ceci est une fiction. N’est-ce pas Cindy?

      Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Episode#2 /* */ var avia_framework_globals = avia_framework_globals || {}; […]

  2. […] OK, c’est parti. Pour tous ceux qui n’auraient pas lu l’épisode#2, il est disponible ICI. L’épisode#1, LÀ et sa solution […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *